Les architectes stars et les maires de grandes villes aiment répéter que l’histoire est vivante, qu’une ville qui n’évolue pas se transformera fatalement en un musée sans vie.

Interdire la construction de gratte-ciel reviendrait ainsi à refuser toute modernité. Le journal Le Monde comparait en 2014 les choix en matière d’urbanisme des villes de Londres et Paris de la manière suivante :« Villes modernes et mouvantes contre villes classiques et pétrifiées, le débat est lancé. Faire évoluer, quitte à choquer, ou conserver, quitte à étouffer ? »