La School of Life, fondée à Londres, est une école privée qui réalise et publie via Youtube de nombreuses vidéos sur des thèmes très divers comme justement ce qui nous intéresse ici, l’urbanisme et l’architecture.

Vous trouverez ci-dessous leur manifeste sur la construction de belles villes (titre original : How to make an attractive city).  La vidéo est en anglais, mais j’ai récemment ajouté une traduction française. La voix-off parle très vite, donc à moins que vous ne soyez bilingue, je vous recommande vivement d’activer les sous-titres.

Les 6 concepts d’urbanisme développés dans la vidéo sont les suivants :

  • 1. Ordre et variété
  • 2. Des espaces publics vivants
  • 3. Densité
  • 4. Circulation et mystère
  • 5. L’échelle
  • 6. Respect du style architectural local

J’aimerais revenir rapidement sur 2 de ces concepts qui me semblent particulièrement interéssants .

La densité

Mansardes parisiennes

La ville moderne devrait être dense. Or depuis la seconde moitié du 20ème, les quartiers pavillonnaires et autres zones péri-urbaines ont explosé. En plus d’être ennuyeux et peu attractifs, ces quartiers posent aujourd’hui d’immenses défis environnementaux.

Comme rappelé dans la vidéo ci-dessus, une ville comme Barcelone engloutit une fraction de l’énergie d’une ville-banlieue comme Phoenix, en Arizona.  Dans cette ville qui s’étale en tâche d’huile sur des distances gigantesques, la voiture est reine et les infrastructures de transports en commun, de par leur coût, sont difficiles voire impossible à développer de manière viable.

Dans une agglomération très dense comme Paris, la situation est inversée. Les habitants peuvent profiter d’un large choix de transports en commun tandis que la circulation automobile est de plus en plus difficile et restreinte.  C’est ainsi que seulement 7% des déplacements intra-muros des parisiens se font en voiture, alors que pour les habitants de Los Angeles, ce chiffre s’élève à 67,1% en 2014.

Une Architecture vernaculaire

Dernier point très important de la vidéo, l’architecture doit refléter la culture et l’histoire particulière du lieu dans lequel elle s’inscrit. Elle doit utiliser et mettre en valeur les matériaux locaux, ce que l’architecture contemporaine ne sait malheureusement plus faire puisqu’elle propose partout les mêmes immeubles en béton.

Si un bâtiment possède un toit vernissé à motifs, il y a de grandes chances que je sois en Bourgogne. De même, si vous faites face au panorama d’une ville recouverte de tuiles canal, il est fort probable que vous vous trouviez dans une ville du sud de la France.

Maintenant si je prends 2 projets immobiliers qui devraient être livrés en 2018 sur le site immoneuf.com, un à Nice et un autre à Dijon (voir carrousel ci-dessus) : Il est impossible de deviner où ces immeubles seront construits en regardant simplement leur façade. Leur similitude et l’anonymat de leur architecture les rendent parfaitement interchangeables…

N’hésitez pas à réagir et à commentez ci-dessous.

Author

Passionné d'Archi et de Réseau

2 Commentaires

  1. Nicolas Quillet Reply

    Super article et merci pour tout ton travail !

  2. M. Consterné Reply

    C’est sûr que si les politiques et architectes de renom s’étaient un peu plus inspirés de cette vidéo, on aurait évité bien des zones moches type Plan de Campagne près de Marseille, ou le quartier sans vie de la Défense !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :